Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/08/2016

Balthazar, au hasard

48_mondes_aleph.jpgCe matin j'ai fait une chose importante. J'ai pris un de ces vieux Livres Dont Vous Êtes Le Héros, et j'ai ressorti les dés. Je suis passé à travers le livre, en luttant contre la tentation de regarder les conséquences des décisions que je n'avais pas prises (les autres paragraphes dans l'arborescence du livre). J'ai laissé le hasard décider de l'issue des combats, ou des alternatives qui m'étaient proposées. Ce n'est pas seulement la nostalgie, ces souvenirs enfouis du geste de lancer les dés en solitaire, que cela a réveillé. C'est tout une sorte de symbole, dans cette année en cours, si lourde de décisions que je n'ai pas envie de prendre, d'alternatives empoisonnées et autres choses sur lesquelles je n'ai pas de contrôle. Il y a quelque chose d'étrangement libérateur dans le lancer de dés. Et dans un livre où l'on peut choisir sa route, la sachant pourtant "inéluctable". Drôle de sensation.

06/06/2016

Sortie des Cœurs Enchaînés

Cœurs Enchaînés, Pax Germanica,roman,steampunk,nouveauté,roman steampunk,juin,moutons électriques,Nicolas Le Breton

Aujourd’hui ! Sortie officielle des "cœurs enchaînés" qui conclut le dyptique Pax Germanica... Le premier tome a été bien reçu par la critique (je mettrai les liens en ligne prochainement), et je me trouve dans la situation de l'auteur à la fois inquiet et curieux de la manière dont sa suite et fin va être reçue.

Car, disons-le de suite, le ton en est différent. "Sombre et frénétique", selon les mots de mon éditeur. Ne vous attendez pas à du Hollywood bien sage et aux personnages lisses, voilà ce que je pourrais en dire.

Ma vie personnelle a été... Agitée elle aussi, le moins qu'on puisse dire, et j'ai tenu ce récit en m'accrochant sur le bout des ongles, à bien des moments. Ou pour le dire autrement, j'ai eu la sensation que mon subconscient était en prise directe avec mes doigts, lors de l'écriture. Un bon signe : mes personnages, leurs actions et réactions m'ont surpris moi-même (ne cherchez pas : la schizophrénie habituelle de l’écrivain).

Je suis donc pour le moins curieux de savoir comment ce livre sera reçu, et désormais le dyptique achevé, dans son ensemble. Mazette, un million trois-cent mille signes au total...

Pour un auteur, je soupçonne que c'est le cas pour les autres, toute publication est une victoire. Une victoire sur soi-même, et une petite victoire sur l'univers lui-même (allons-y carrément).

 

Ah, et dois-je préciser que je suis intensément fier du contenant... 

La couverture de Melchior Ascaride (prix Imaginales 2016, catégorie illustration, « pour l’identité graphique des Moutons électriques », s’il vous plaît)  Melchior donc a capté totalement l'esprit du récit, je ne pourrrais être plus heureux. Avant-plan de pierrier presque lunaire, et les pyramides noires, sur un horizon légèrement biaisé, comme si vues à bord d'un dirigeable en rase-mottes, à pleine vitesse… et l’objet ! C’’est du relié par couture, bon sang. Du bel et bon papier. Un objet de collection en soi.

http://www.moutons-electriques.fr/livre-405

"1925 : dans un monde où l’automobile n’a jamais été inventée, les Zeppelins de l’Alliance Objective règnent et terrorisent.

Tandis que les autocraties triomphent, le dirigeable Fin’Amor sillonne les cieux, traqué sans fin. À son bord : Léontine de Laroche, aérostière d’élite ; son amie Adélaïde de Cointet espionne apatride ; Lawrence d’Arabie ; le mystique Aleister Crowley ; Winston Churchill, le capitaine furieux Armand de Bricqueville… tous pris dans les remous d’une Histoire qui aurait pu être, un monde où les anciennes suprématies se sont renversées, les certitudes effondrées.

Deviendront-ils un symbole de résistance face à l’oppression ? Ou bien un mal étrange, avançant ses pions en silence, aura-t-il le dernier mot sur le destin de l’Humanité ? Des rives de la Méditerranée, à la Chine en guerre civile ; de l’Égypte jusqu’à la cité décadente flottant au-dessus de Berlin, un roman qui résonne de l’airain des trompettes, qui bat au tambour trépidant, et chante aux violons de la nostalgie.

Ah, l’ivresse des altitudes ! Quels mystères restent à y découvrir…

Suite et fin du diptyque ouvert avec Les Âmes envolées, du steampunk de la plus belle eau."

 

La couverture et son rabat :

les_cœurs_enchaines_test.jpg

02/07/2015

Les soirées de l'Orateur Noir

Orateur Noir, conte,contes,récit,alchimie,cybèle,sorcellerie,magie,soirée,Lyon, alchimiste

Le 11 juillet, une nouveauté. Mon compère Nicolas Delestre et moi-même vous proposons une série de soirées estivales, dans un lieu à chaque fois différent et secret.

Cette année, cela consistera en deux soirées uniques :

— L'histoire de l'Alchimie le 11 juillet

— Mystères et sacrifices à Cybèle en août, à une date qui sera fixée prochainement.

C'est un démarrage... en attendant d'autres projets qui, tels les préparations de l'alchimiste, cohobent, fermentent, distillent…

Je me passionne pour l'ésotérisme depuis des années. Ces soirées sont donc un premier cri du corbeau, une première déclaration sous les auspices de Lug.

L'ésotérisme peut avoir mauvaise presse. Abscons, fantaisiste… Il ne s'agit pas ici de rajouter de la confusion, d'élever des parois nouvelles au labyrinthe mais de faire au contraire la clarté, par le recours à la discipline historique.

Je propose ici une vision qui en décevra certains, amateurs de nébuleux et d'effets faciles. Mais il est de mon intime conviction que, dans ce domaine comme dans l'autres, les faits historiques sont parfois plus passionnants que les délires érotomanes ou à visée commerciale de certains. Un pas donc, dans les méandres tortueux de l'esprit de la "bête humaine" et de ses pratiques parfois bien étranges…

Renseignements sur la page Facebook :

L'orateur noir

et sur la

page-évènement Facebook

 

Renseignements (à partir du 5 juillet) au 06 60 88 70 13.

Nombre de places limité à 30.

P.A.F. 6 euros10599555_920164944673022_6144503894132838772_n.jpg

09/04/2015

Invité au salon du Livre de Péage de Roussillon

salon du livre,péage-de-roussillon,dédicace,roman,steampunk,moutons électriques,indés de l'imaginaire,âmes envolées,Nicolas Le Breton

On se retrouve ce samedi, le 11 avril donc à Péage-de-Roussillon, pour le tout premier Salon consacré au livre. 

Plus de nouvelles très vite : le travail que j'ai effectué le mois écoulé avec les enfants de Péage de Roussillon, en collaboration avec Malika du SMAEL, qui ont pondu des histoires illustrées sera affiché lors du Salon.

salon du livre,péage-de-roussillon,dédicace,roman,steampunk,moutons électriques,indés de l'imaginaire,âmes envolées,Nicolas Le Breton

Et une revue de presse :  le Dauphiné Libéré du dimanche 5 avril dernier :

salon du livre,péage-de-roussillon,dédicace,roman,steampunk,moutons électriques,indés de l'imaginaire,âmes envolées,Nicolas Le Breton

26/03/2015

Dédicaces, visites, interventions aux Quais du Polar

11080707_1559179434358820_3749742069095495322_o.jpgBon, ce week-end il va falloir suivre. Si vous voyez un blond qui court de partout à Lyon, il y a des chances que ce soit moi...

Dans l'ordre :

 

 

 

 

 

 

  • Une intervention à la médiathèque de Feyzin

la rencontre débute à 19h le vendredi 27 mars

une mini-conférence de 30 à 45 mn sur les criminels lyonnais du XIXe siècle,

un moment de questions et d'échanges avec Mme Couderc (commandant de police à la retraite) sur le livre "Grands Criminels Lyonnais" et sur la criminalité lyonnaise aujourd'hui,

Un moment d'échange avec le public.

  • Comme chaque année vous me verrez signer mes ouvrages au stand de la Librairie l'Esprit Livre, en pleine grande salle du Palais du Commerce (métro Cordeliers pour les distraits), les :

Vendredi         14h30-16h30
Samedi            16h-19h
Dimanche        14h-17h

  • J'assurerai par ailleurs mes visites "crimes et faits divers" de l'Office du Tourisme les vendredi, samedi et dimanche matin, avec une le samedi de 14h à 16h. (Attention il y a aussi des visites à d'autres horaires, assurées par mes excellentes collègues Anne et Fabienne).
  • Et sinon, le reste du temps, je serai au Musée Testut-Latarjet pour les multiples animations et soirées proposées !

Je vais finir comme le guitariste Angus Young, qui prend des goulées d'oxygène pur à la bouteille avant de monter sur scène ;-). Mais des courses pareilles, ce n'est que du bonheur…

21/03/2015

Sinon ce week-end, on se retrouve… au Salon de Paris

salon du livre,porte de versailles,dédicace,roman,steampunk,moutons électriques,indés de l'imaginaire,âmes envolées,Nicolas Le BretonDimanche, demain donc, rendez-vous est donné à tous les Parisiens et visiteurs.

Je dédicacerai les Âmes Envolées, et mes autres ouvrages. Avec plein, plein de coups de tampon, partout, partout !

Le programme des Indés de l'Imaginaire, la localisation du stand, c'est , pour les distraits.

http://issuu.com/mnemos/docs/programme_ind__s_de_l_imagin...

28/11/2014

Ce soir…

Avec mon équipe de bénévoles, rendez-vous ce soir au Musée Testut-Latarjet pour la deuxième édition de :

lyon sur crime,visite,visite guidée,

23/11/2014

Les Âmes Envolées chroniquées dans Le Monde

Capture d’écran 2014-11-23 à 09.25.01.png

13/11/2014

Sinon mercredi prochain on se retrouve là (3)

roman,sortie,âmes,âme,âmes envolées,steampunk,roman,moutons électriques,Dédicace-rencontre à la librairie l'Esprit-Livre le mercredi 19 novembre 2014 à partir de 19h00. Tout est . Et aussi.

Comme toujours, les libraires ont le truc pour me faire parler ;-) donc attendez-vous à des révélations inédites ! 

http://www.lesprit-livre.fr/ai1ec_event/rencontre-avec-nicolas-le-breton-pour-son-nouveau-roman-les-ames-envolees-ed-les-moutons-electriques/?instance_id=359

09/11/2014

Sortie officielle des "Âmes Envolées"

roman,sortie,âmes,âme,âmes envolées,steampunk,roman,moutons électriques,

Voilà enfin venue la date de sortie du roman "les Âmes Envolées". C'est toujours, pour un auteur, pour moi en tous les cas, un étrange sentiment de voir se concrétiser tant de jours et d'heures de travail, de passion, de doutes aussi. S'obséder d'un côté pendant mois et saisons, en solitaire ; et savoir que le résultat empruntera un peu de la vie de tous ceux qui le liront.

Je suis intensément fier de l'objet final, de son apparence et, bien entendu, de son contenu. J'espère qu'il donnera envie d'être lu et surtout, ce qui est la véritable ambition d'un livre, relu.

 

Vous pouvez le trouver chez votre libraire (indépendant) favori, mais aussi le commander en format numérique ou vous le faire envoyer via le site de l'éditeur : c'est par .

 

321 pages, version papier 22€, version epub 7,99€.

 

30/10/2014

Sinon, ce Week-end, on se retrouve là… (2)

Salon Fantastique.jpg

21/10/2014

…et là !

Les-Intergalactiques-2014.jpg

Sinon, ce week-end, on se retrouve là… (1)

dédicace,roman,steampunk,visite guidée,torche,médecine légale,lombroso,lacassagne,crime, lyon sur crime, quais du Polar

15/09/2014

Une table ronde au musée Testut-Latarjet le vendredi 19 septembre 19H

Dumollard, conférence, assassin, bonne, journalier,conférence, crime,criminologie,anthropologie criminelleSous l'égide du Lyon Beefsteak club (LE club dédié au vampirisme à Lyon), et dans le cadre de leur Salon du Vampire, une table ronde est organisée autour de l’affaire Martin Dumollard, en compagnie de Nicolas Delestre (Lyon Beefsteak Club) et du Docteur Claire Desbois (Directeur du département d’anthropologie anatomique et de paléopathologie) — la "Bones" française.

Ne loupez pas non plus l'immense artiste Camille Renversade, auteur de nombreux livres de paléontologie… étrange, et d'expositions de monstres plus vrais que nature.

Cela se passe dans le cadre des Journées du Patrimoine, au Musée Testut-Latarjet, 8 rue Rockefeller 69008 Lyon (à l'intérieur de la Faculté de Médecine… suivez la queue qui grimpe un escalier…). PAF 1 € par personne.

Mes lecteurs assidus se souviendront de l'Affaire Dumollard, le tueur de bonnes. Cette table ronde de Claire Desbois fera toute la lumière sur la reconstitution du visage du tueur à partir de son crâne, faite par une spécialiste reconnue au niveau mondial dans ce domaine, tandis que plus modestement je rappellerai l'historique de cette affaire de meurtres en série.

Ne ratez pas cette conférence sur une affaire criminelle qui nourrit, encore de nos jours, le mythe vampirique, dans une visite du Musée Testut-Latarjet… dont j'aurai l'occasion de reparler dans les prochains mois. Si vous êtes sur Facebook, voici le lien direct vers la page officielle.ma 19.jpg

L'auteur signera ses livres sur place ;-)

12/09/2014

Une batterie serrée de dédicaces…

Voici le programme en prévision de la sortie du roman "Les Âmes Envolées" :

— Les Intergalactiques, en signature les 25 et 26 octobre 2014, MJC 25 Avenue des Frères Lumière 69 008 Lyon.

— Salon du Fantastique, en signature les 31 octobre, 1er et 2 novembre, Espace Champerret 75 017 Paris.

— Dédicace et rencontre à la librairie l'Esprit Livre, mercredi 19 novembre, rue du Dauphiné 69 008 Lyon. (Toujours un immense plaisir, grâce à la sympathie, au dynamisme et au professionnalisme de ces libraires !)

— Dédicace et intervention au salon du livre Plume de Lune, les 22 et 23 novembre, Médiathèque de Tassin la demi-Lune 35 avenue du 8 mai 1945 69 160 Tassin La Demi-Lune.

Je suis invité à cette occasion débattre amicalement avec Michel Girod, journaliste judiciaire au Progrès. Cela se déroulera au même endroit le dimanche 23 novembre à 14h30.

— Dédicace à Decitre Saint-Genis, le mercredi 26 novembre à partir de 15h, Centre Cial St Genis 2, 69 230 Saint-Genis-Laval.

— Invité au Toulouse Game Show, les 29 et 30 novembre, parc des expositions de Toulouse, Rond-point du Commandant Cousteau, 31400 Toulouse.

— Invité au Rencontres de l'Imaginaire de Sèvres le 13 décembre. Bibliothèque-médiathèque, salle polyvalente, 11 route de Gallardon 92 310 Sèvres.

Et ce n'est que pour 2014 tout cela ! D'autres dédicaces sont déjà en prévision pour 2015.

En résumé : QUE DU BON-HEUR !

08/05/2014

Le 24 mai dans le OFF des Assises Internationales du Roman

Parce qu'il y a des auteurs à Lyon…

Parce que les AIR, c'est bien, mais le terreau local aussi…

Je serai là le 24 mai à partir de 17h (3e page du programme) :

LE CROISEUR

4 RUE CROIX BARRET

69007 LYON

Métro ligne B, arrêt Jean Jaurès

Réservations : infoscene7@gmail.com

04 72 71 42 26

 

24 mai 2014a.jpg

AIR, Assises internationales du Roman,Off,non officiel

 

AIR, Assises internationales du Roman,Off,non officiel

AIR, Assises internationales du Roman,Off,non officiel

25/04/2014

En dédicace demain à Villefranche-sur-Saône

photo-1_2-mag.jpgDédicace samedi 25 avril 2014, de 14h à 16h à la :

 

LIBRAIRIE PAPETERIE DEVELAY
 
1012 Rue Nationale
69400 VILLEFRANCHE SUR SAONE
Tel : 04.74.65.01.49.

18/03/2014

La carte et le territoire

IMG_1247.jpgMon éditeur n'a pas les moyens de m'envoyer en repérage dans l'Himalaya. C'est ainsi, même si je le déplore (et de ne pas être rentier moi-même, par ailleurs).

Mais le désir d'écrire est là, et mes personnages m'en voudraient de les abandonner alors que nous sommes en si bon chemin, eux et moi.

Me voici donc armé de mes lectures, livres sous le coude, références et internet au secours de la moindre question pratique. Et puis que diable, Chablaisien d'origine que je suis, j'ai bien quelque idée de ce qu'est une montagne ! N'oublions pas non plus que je fais de fréquents voyages en Chine, et que le Yunnan que je visitai il y a trois ans, pour n'être pas le Tibet, donne matière amplement à imaginer les zones de montagnes au-delà. Ah, ces immenses falaises, nanifiant toute l'Humanité !

Hors même la documentation, j'ai besoin de tracer, un besoin presque physique, l'itinéraire qui jalonne les péripéties du roman en écriture. Armé de stylos de couleur, je commandais donc des cartes du Népal et du Tibet, et des plus rapprochées de l'Annapurna et du Dhaulagiri, que je me fis un plaisir de massacrer de mes lignes et de mes ratures et de mes nœuds d'intrigue. Cliquez sur l'image de droite pour un agrandissement. Quoi ? ce n'est pas lisible ? Oh, que je suis cruel, vous n'en saurez donc guère plus !!IMG_1251.jpg

 

 

 

Il y a quelque chose de magique à tracer un itinéraire dans un monde si éloigné, de faire parcourir les vallées à mes aérostats imaginaires et, dans le même temps, laisser ces montagnes influer sur le rythme de mon récit. Parce que, pour éloigné que l'on soit du sujet, une simple carte et un peu d'imagination suffisent à former, plus qu'un simple cadre, un véritable terrain avec ses pentes douces et ses difficultés sur lequel, pas à pas, le récit peut prendre corps, et vie.

IMG_1246.jpg

 

 

 

 

Allez, je reprends mes amis adossés au terrible Dhaulagiri bien contre leur volonté ! À bientôt…

20/01/2014

Entre deux…

Du nouveau, enfin. Une annonce, et une déclaration (rien que cela !)

Pour l'annonce, j'ai bouclé la première partie d'un roman (un vrai roman assez conséquent), qui a été acceptée par mon éditeur "historique", Les Moutons Électriques. C'est un roman qui s'inscrit dans les littératures de l'imaginaire, et plus précisément, le genre Steampunk.

399px-Steampunk-falksen.jpg

Le Steampunk, qu'est-ce donc que ce truc ? Encore une mode américaine ? Eh bien, oui… mais non. Le Steampunk est un mouvement littéraire devenu principalement, entretemps, un mouvement esthétique, mais qui est bien originaire de notre beau pays.

roman,moutons électriques,steampunk,imaginaire,robida,albert robida

Si je vous parle de Jules Verne, de machines à vapeur, d'inventions loufoques, vous allez tout de suite comprendre plus facilement. Le steampunk, c'est une esthétique de la première industrialisation de notre civilisation, quand les matériaux étaient encore nobles, l'artisanat encore présent, l'ingéniosité et la hardiesse encore des qualités prisées…

Le steampunk tel que je le perçois, est un genre qui "re-idéalise" les rêves progressistes des hommes du XIXe siècle, les situant dans une uchronie, une dystopie, bref une histoire de ce-qui-aurait-pu-être. Le steampunk, ce sont des vapeurs de romantisme et d'esprit chevaleresque.

 

 

 

 

roman,moutons électriques,steampunk,imaginaire,robida,albert robidaLe prochain roman est donc situé dans un univers steampunk. Librement inspiré de l'univers de l'illustrateur français Albert Robida, une des origines du style (voir les deux illustrations sépia) il se situera à Paris, puis dans le Bengale, la chaîne de l'Himalaya, avant d'embrasser les rivages du Lac Léman et de remonter jusqu'aux champs de bataille de la première Guerre Mondiale. Pas d'action située à Lyon, donc (allez, si, une scène…). Mais pléthore de Lyonnais comme personnages principaux : on ne se refait pas.

 

 roman,moutons électriques,steampunk,imaginaire,robida,albert robida

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et la déclaration, alors ?

Cette histoire de Steampunk, ce virage que je fais par rapport à mes précédents écrits peut surprendre, mais il est temps — et d'ailleurs c'est la mode — d'assumer mon côté geek. Ou plus exactement, mon goût prononcé pour ce que les germanopratins (qu'ils étouffent), et la majeure partie des français qui véhiculent ce préjugé sans réfléchir, étiquettent avec mépris sous le titre générale de "littérature pas sérieuse".

Voilà, je suis un esprit curieux, qui considère qu'on peut trouver des chef-d'œuvres dans chaque champ de la littérature, de la bande dessinée, du manga, du jeu vidéo… Je suis un écrivain qui essaie de ne pas trop déshonorer l'enseignement universitaire qu'il a reçu, qui admire Maupassant ou Hugo, ou Zweig ; en même temps qu'un homme de sa génération, nourri à Albator, et fan de ce héros de comics appelé Moon Knight.

Il y a la littérature, cette description des remugles de nos sentiments, sans laquelle le cœur humain ne peut trouver à mon sens de vraie liberté (cette liberté qui nait quand on comprend que nos sentiments les plus intimes, les plus inavouables peuvent être partagés), et cette littérature est la quintessence de la culture savante, quand cette dernière ne se fourvoie pas dans le pédantisme, cet autre visage de l'ignare. Mais il y a aussi les Mythes, qui sans cesse agitent et parcourent en filigrane la culture populaire. Et notre époque a une soif inextinguible de Mythes.

Ce serait plus malin de ma part, franchement, de choisir un sillon, et de sagement le creuser. Jouer à l'historien sérieux, ou bien à l'écrivain de l'imaginaire pur, avec des dragons dragonnants et des pioupiou laser ; mais certes pas les deux à la fois. Je ne sais pas, honnêtement, vers quels sentiers ma voie va m'amener, quels livres je vais écrire après (enfin, si, j'ai bien quelques idées…). Je ne sais pas si je vais (re)trouver mon public, mon auditoire fidèle.

Mais cette incertitude est foutrement excitante.

Et puis, de toutes façons, on n'écrit pas parce que l'on veut, parce que c'est bien, parce que… on écrit parce que l'on doit. Sinon, ce n'est pas la peine d'encombrer les rayonnages.

 

14/07/2013

On ne peut pas être et paraître, disent-ils

Voilà. Enfin, on dépasse le 15 juillet, cette date qui marque pour les guides de ville la frontière entre la saison de printemps et celle d'automne. Car oui, contrairement à ce que l'on pense, le guide reçoit surtout ses groupes organisés hors été dans les grandes agglomérations.

Le silence sur ce blog est donc causé, comme chaque année, par la course du métier. Je suis, comme toujours, épuisé de parler entre quatre et six heures par jour dans la rue, épuisé au point de ne plus vouloir dire, écrire voir même penser un mot — logo-déprimé en quelque sorte.

Que l'on comprenne bien… j'aime mon métier et j'y crois, et même chose pour ma ville. Mais donc, ce blog, ce sera quand j'en aurai envie. Quand, surtout j'en aurai l'énergie, et un temps qui ne soit pas consacré à des projets de livre, ma seule vraie priorité avec ma petite famille. On ne peut pas être, et paraître.

Allez, j'ai quelques livres lus récemment dont je finirais bien par faire une chronique. Là, je vais passer l'après-midi en lecture dans le fond de mon canapé. À lire, à réfléchir peut-être si le neurones se reconnectent. Groumpf.