Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2010

Un duel poétique, entre gouaille et coquineries

Hier soir, je me suis rendu à la librairie-éditeur "A plus d'un titre" (une de ces — trop rares — librairies qui se battent pour défricher, faire connaître, soutenir les auteurs). Là, Frédéric Houdaer et son complice (en crime) Alain Fisette nous firent lecture, à tour de rôle, de leurs poèmes. Entre mordant et causticité, entre érotisme gourmand et amour grinçant, on se fit une moisson d'émotions, émotions concentrées et douce-amères comme un ristretto sur la place Navone, émotions cachées au détour d'un mot, d'une phrase, d'une chute.

Un "chapi" à notre visiteur quebéquois Fisette, pour sa plume infiniment sensuelle. Un "chapo" à notre ami Houdaer pour sa verve et ses talents de "performer" !

Des soirées comme on en aimerait plus souvent, tiens.

Commentaires

C'était à mille bornes d'ici mais j'étais de tout cœur avec les deux écrivains. Petite préférence pour "chapo" qui m'a fait visiter Lyon l'été dernier.

Écrit par : Éric | 24/03/2010

Les commentaires sont fermés.