Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/04/2008

Et tant pis pour la modestie

1153938322.jpgVoici quelques mails que j'ai reçu de la part d'amies. On commence par Alexandra :

J'ai lu ou plutôt dévoré ton roman ce week-end. J'ai apprécié les personnages : le nain Anselmus bien évidemment, qui est un personnage complexe et fascinant; le maitre des gargouilles, Jérôme, qui hélas a subi moult épreuves mais quelle belle péroraison finale ; les deux Guillaume, bien que Guillaume le Bâtard soit pour moi un peu trop chevaleresque (il n'a pas de défauts, c'est le chevalier parfait par définition et la perfection çà agace). La trame narrative et l'intrigue sont très bien orchestrées par l'écrivain, enfin je veux dire par toi. (…) En bref, j'ai adoré ton roman. La seule chose que j'ai regretté après avoir refermé ton livre, c'est que finalement je serai bien restée encore un petit moment à suivre les péripéties de tes personnages. J'étais bien dans l'histoire et quand la fin arrive, c'est le cas uniquement avec les bons livres, c'est que tu te dis c'est déjà fini mince c'est passé trop vite. Finalement tu n'as qu'une envie c'est de relire le livre pour te replonger à nouveau dans l'atmosphère et les tribulations des personnages. Voilà c'est tout pour la petite critique littéraire d'une philosophe ou plutôt d'une apprentie philosophe inconnue.

Puis Lily, cette chère exilée québéquoise :

J'ai dévoré tout cru ton livre, merci pour la dédicace :))) J'ai beaucoup aimé, ça m'a fait parcourir les rues de Lyon, l'aventure en prime ! Les notes historiques et les photos sont excellentes aussi ! Le style est resserré, concis, les personnages vivants et attachants, la chute bien amenée.

Enfin ma collègue Sandrine :

 Je profite d'être clouée à la maison pour t'écrire ce petit mot. J'ai lu avec beaucoup de plaisir ton roman. Je n'ai pas vu le temps passer entre la première et la dernière page. Félicitations pour l'atmosphère rendue, l'aspect attachant de tes personnages principaux et le degré de précision historique! C'est en tout cas une période fascinante que tu as décrite et j'ai été surprise de trouver en annexe que tes personnages avaient véritablement existé et étaient même contemporains.

Merci à elles trois pour leurs gentils mots (reproduits bien sûr avec leur autorisation). Et tant pis pour la (fausse) modestie !

Post scriptum : je m'engage à publier aussi TOUTES les critiques, même négatives (surtout négatives).

Les commentaires sont fermés.